Archive

Archive for the ‘Sports’ Category

Vous êtes toujours là ? Le blog a déménagé vous savez !?


On a déménagé !

Bonjour à tous ! Il semble qu’une bonne partie d’entre-vous atterrisse toujours sur cette ancienne adresse chez WordPress. Mais vous êtes so yesterday les gens. Ca fait plusieurs mois que le blog est auto-hébergé. 😉

Rejoignez-nous sur blog.northgate.fr. 🙂

LogoNorthgate[2]

Et n’oubliez pas de mettre à jour vos favoris. Au pire, vous pouvez nous liker sur Face de bouc pour être tenu au courant des new news.

Connaissez-vous le Flyboard ?

22 février 2013 1 commentaire

FlyBoardLa société française Zapata Racing a mis au point il y a déjà 2 ans un concept original dont on a finalement peu parlé, le Flyboard. Il s’agit d’une planche qui, une fois connectée à la turbine d’un jetski, permet au pilote de s’élever à 5m (fonction de la puissance du jetski : 100 CV = 2m, 150 CV = 5m). Vous devenez alors une sorte d’Iron Man qui utilise la flotte à la place d’un bête réacteur Arc. 🙂

Voici à quoi ça ressemble :

Un beau jouet pour les plus fortunés !

Catégories :Sports Étiquettes : , , ,

Openrunner : Tracer son parcours pour GPS Garmin (dont Edge 205)

25 décembre 2011 Laisser un commentaire

En 2010, j’avais écrit un article intitulé Tracer son chemin GPS avec Google Earth et TCX Converter. C’était un guide qui permettait d’importer un tracé créé sur Google Earth en utilisant divers outils. Aujourd’hui, ce post est rendu obsolète grâce à OpenRunner (merci Arnaud) que je viens de tester. Et vous savez quoi ? C’est beaucoup plus simple !

Les plus d’OpenRunner :

  • Il existe en français.
  • Il permet de tracer son circuit facilement en se basant sur les cartes Google (satellites ou routières) ou IGN. On évite ainsi l’interface laborieuse de Google Earth.
  • L’outil se prend rapidement en main grâce à une série d’icônes explicites (ajout, insertion, suppression de way-points).
  • Il permet d’importer et  d’exporter aux formats gpx, kml ou directement dans votre Garmin via un plug-in.

Voici la route que j’emprunterai demain : http://www.openrunner.com/index.php?id=1373128 et le site d’OpenRunner.

Edition du 26/12/2011 : Alors j’ajoute juste un petit mot pour dire que le tracé était parfait. Y’a juste l’Edge 205 qui s’emmêle les pinceaux question suivi de la route si on demande un retour passant par le même chemin. J’adopte  donc OpenRunner 🙂

Ah, si j’étais un maire du Nord

30 mars 2011 2 commentaires

Source Wikimedia Commons

Si j’étais maire, j’aurais une grosse responsabilité entre les mains : le bien être de mes concitoyens. Je serais sans doute à la tête d’une petite ville donc j’occuperais ma fonction plus par bonne volonté que par ambition personnelle (espérons). Je ne serais cependant pas infaillible et je suivrais le mouvement de mes camarades élus bien inspirés. Pour commencer, je flipperais ma race d’être tenu pour responsable de tous les maux de la Terre (enfin de la commune, tout au moins) et je ferais tout pour mettre en place le principe de précaution et ne pas me prendre de plainte au derche.

J’écouterais mes concitoyens les plus consanguins et les plus à cheval sur la sécurité. Je pourrais très bien leur dire qu’avant d’investir dans des équipements de sécurité routière superflus, éduquer leur progéniture serait déjà un pas en avant vers leur sécurité. Mais bon, je ne suis pas homme à chercher le conflit. J’installerais donc des dos d’ânes, des plots, des ronds-points surréalistes, des stops à tous les carrefours et des routes étroites. Ah ça, ça cassera la vitesse mais aussi les rétroviseurs et les gonades de tout le monde.

Mon mandat servirait aussi à lisser, à normer la vie des gens en leur rappelant que faire une activité physique c’est bien à condition qu’elle soit contrôlée, assurée, non motorisée, assistée du Samu, déclarée en mairie, écologique, silencieuse, etc.

Quant aux autres pratiques comme le quad, je la bannirais. C’est bruyant, ça pue, ça écrase des écureuils, ça pollue et j’en passe. Pour les dissuader, je poserais des panneaux « Interdit sauf desserte agricole ». J’en poserais partout, sans proposer d’itinéraire de contournement et même sans véritable raison, juste pour avoir la paix. Malheureusement, j’en poserais certainement trop au point de me faire haïr des quadeurs et de faire en sorte qu’ils ne respectent plus ma signalisation. Après tout, ils auront raison. Trop de lois tuent la loi.

Mais je ne m’arrêterais pas là. Je fermerais aussi tous les terrains miniers qui ne servent à rien, si ce n’est de terrains de cross pour le plaisir des motos, quads et VTT. Je me rappellerais trop tard des échecs de ces transformations de carrières en parcs publics paumés et leur réapropriation au final par les engins motorisés.

Le problème est que si je ne les ferme pas, je risque encore la plainte. Alors finalement peu importe, je raserais les terrains par peur. Imaginez que Kevin échappe au contrôle faillible de ses parents et se pète le tibia. C’est bibi qui va en taule. Alors au diable le bonheur des gens : le quad c’est trop dangereux et les gens sont irresponsables. En tout cas, ce serait ma politique jusqu’à ce que le lobby des quadeurs soit assez puissant pour m’effrayer.

Ca, ce serait la première année de mon mandat.

Le Quad c’est bien. Oui, mais…

15 juillet 2010 6 commentaires

Dans mon jeune temps (en 2006), j’ai eu l’occasion d’être bénévole dans une association de quad à Pelves nommée Team XTrem. L’association louait la carrière locale et proposait initiations et balades dans un environnement unique. Je ne sais pas si vous vous rendez compte du plaisir de quader dans une carrière.

A l’époque, je m’occupais du site web et de quelques initiations et ça commençait à tourner pas mal. Malheureusement, le projet finit par tomber à l’eau. C’est l’inconvénient des petites associations 1901 dans lesquelles aucun contrat ne nous engageait à quoi que ce soit.

De cette expérience, j’ai retenu plusieurs choses et je me suis dit que les partager ne serait pas une mauvaise idée :). Tout ce que je mets ici était valide en 2006 :

Question fréquentes :

Puis-je rouler sur une autoroute en quad ?
Non, les autoroutes et voies pour automobiles (panneaux bleus avec une voiture blanche de face) sont interdites aux quads.

Puis-je rouler sur les chemins de terre avec un quad non-homologué ?
Non, uniquement sur terrain privé, avec bien sûr l’accord du propriétaire. Donc si le chemin n’est pas privé, point de salut.

Quel est l’âge minimum requis pour faire du quad (homologué bien sûr) sur les voies publiques ?
Vous devez avoir 16 ans et être titulaire du brevet de sécurité routière (BSR) ou être titulaire d’un permis de conduire équivalent.

Quel est l’âge minimum requis pour qu’un enfant puisse faire du quad ?
Il n’y a pas d’âge limite imposé par la loi, mais les quads enfants sont limités à 50 cm3 et aux terrains privé. Les constructeurs préconisent de ne pas utiliser de quad avant 5 ou 6 ans.

Que risque un quadeur ou son passager surpris sans casque attaché ?
Une immobilisation du quad et un retrait de 3 points sur son permis de conduire.

Mon quad n’est pas homologué, est-ce que malgré tout je suis soumis à certaines obligations ?
Oui, le port du casque et une assurance sont obligatoires.

Je suis motard, j’ai déja fait l’enduro en moto, suis-je mieux préparé à l’utilisation d’un quad ?
Non, les motards sont souvent les plus casse-cou. Le maniment quad d’a rien de commun avec celui d’une moto.

Quelle est la vitesse maximale d’un quad ?
Ce n’est pas la vitesse qui est importante, mais le couple. Le quad n’est pas conçu pour la vitesse, il devient même dangereux.
Cela dit, la plupart atteignent 80 à 110 Km/h, et certain poussent jusque 180.

Mécanique ou automatique ?
Le quad méca a plus de niaque mais dans les franchissements, il faut continuer à gérer les rapports.
Pour une location, si vous ne connaissez pas les boites mécaniques, prenez un auto, ça vous évitera d’apprendre à passer les vitesses.
A ma connaissance, les modèles 4×4 sont tous automatiques.
Parmi les hauts de gammes (> 400 cm3), les mécas sont plus orientés course et les autos franchissement.

Quelle est la différence entre quadricycle lourd et léger ?

Extrait de l’article R311-1 du code de la route :

quadricycle léger à moteur : véhicule à moteur à quatre roues dont la vitesse maximale par construction n’excède pas 45 km/h, la cylindrée n’excède pas 50 cm3 pour les moteurs à allumage commandé ou dont la puissance maximale nette n’excède pas 4 kilowatts pour les autres types de moteur, le poids à vide n’excède pas 350 kilogrammes et la charge utile n’excède pas 200 kilogrammes ;

quadricycle lourd à moteur : véhicule à moteur à quatre roues dont la puissance maximale nette du moteur est inférieure ou égale à 15 kilowatts, le poids à vide n’excède pas 550 kilogrammes pour les quadricycles affectés au transport de marchandises, et 400 kilogrammes pour les quadricycles destinés au transport de personnes, la charge utile n’excède pas 1 000 kilogrammes s’ils sont destinés au transport de marchandises, et 200 kilogrammes s’ils sont destinés au transport de personnes, et qui ne répond pas à la définition des quadricycles légers à moteur ;

Conseils pour randonner :

Conseils issus du document Les 10 commandements du randonneur du site CODEVER.

1. Le tout-terrain se pratique sur les chemins et dans les sites adaptés.
Les limitations de circulation doivent faire l’objet d’un arrêté municipal ou préfectoral conforme à la loi. La restriction doit obligatoirement être signalée à l’entrée de la voie : panneau conforme au code de la route, barrière ONF etc.

2. Pas de hors-piste.
Il est rigoureusement interdit de sortir des chemins qui doivent généralement présenter au minimum la largeur d’une voiture.

3. Ne prenez pas la randonnée pour une compétition.
Comme sur une voie goudronnée, la vitesse excessive et le défaut de maîtrise de son véhicule peuvent être sanctionnés.

4. Soyez courtois avec les riverains et les autres randonneurs.
Les autres usagers viennent chercher le calme dans les chemins et peuvent être surpris pas votre passage. On croise les promeneurs au ralenti, et on arrête les moteurs le temps du passage des cavaliers.

5. Respectez les espaces naturels, les propriétés privées et les cultures.
Les cultures sont le gagne-pain des agriculteurs, et les espaces naturels sont notre bien à tous. Les respecter, c’est aussi préserver notre activité.

6. Respectez l’état des chemins et leurs abords.
Par définition, les chemins sont sensibles à l’érosion et aux conditions humides. En tenir compte, c’est aussi respecter les communes qui ont la charge de leur entretien.

7. Roulez avec un véhicule propre, conforme et silencieux.
La réglementation est la même sur route revêtue. La carte grise doit être en règle, et le véhicule doit être assuré, immatriculé, et muni des différents équipements conformes au code de la route : éclairage, clignotants, rétroviseurs…bannissez avant tout la pratique du pot d’échappement « bidouillé ».

8. Adaptez votre conduite et les équipements nécessaires aux conditions climatiques.
Les chemins peuvent présenter des conditions d’adhérence extrêmement précaires en fonction du temps. Il vous appartient donc d’équiper votre véhicule de façon adéquate et parfois de vous abstenir…

9. Respectez la réglementation.
Face à une barrière ONF, un panneau d’interdiction des véhicules à moteur conforme au code de la route ou signalant le caractère privé d’un chemin, changez d’itinéraire. En cas de verbalisation, vous seriez indéfendable et les amendes peuvent être très lourdes…

10. Soyez bien assurés.
Outre l’assurance de votre véhicule, il semble utile d’être protégé par une « garantie protection juridique », la compagnie fournissant un avocat en cas de verbalisation abusive.

Réputation :

Les quads n’ont pas toujours bonne presse. Comme souvent, c’est dû à une minorité de gus qui se montrent irrespectueux. Les moto cross ont eu droit aussi en leur temps à quelques levées de boucliers. Pour éviter ça, traitez les gens de la même façon que vous aimeriez être traités, soyez respecteux des personnes et de l’environnement (au sens large, pas juste écolo). Ralentissez à proximité de randonneurs, évitez de rester dans des zones où le bruit peut déranger.

A cause de notre image de délinquants, beaucoup de communes interdisent des voies (pourtant carrossables) aux quads. C’est difficilement justifiable, d’autant qu’il arrive que vous soyez totalement bloqués à cause de ça mais c’est un fait. Il y a des quadeurs cons, et des maires cons.

A nous de faire que ça change.

Sécurité :

Le quad n’est pas plus dangereux que la moto, cela dit on le sous estime beaucoup à cause  de ses quatre roues rassurantes.

Le minimum requis, même sur les circuits privés est le casque. Cependant, pensez aussi à vous équiper de gants, d’un blouson rigide, de bottes et d’un bon pantalon.

Rappelez-vous qu’un quad n’a généralement pas de différentiel à l’arrière. Ca signifie que les deux roues tournent à la même vitesse et ont tendance à déraper énormément.

Comme dans une voiture, vous ne connaissez pas les capacités du quad (accélération, virage, freinage) a priori. Allez-y mollo pour vous habituer.

Quelques liens :

  • Team Bout’s : une autre association plus dans l’événementiel qui organisait jadis les 12h du Pas de Calais à Pelves.
  • CODEVER : Association pour les loisirs verts motorisés.
  • Le magazine Le monde du quad.
Catégories :Contenu original, Humeur, Sports

Tracer son chemin GPS avec Google Earth et TCX Converter

6 avril 2010 7 commentaires

Edition du 25/12/2011 : Si vous cherchez simplement un moyen de tracer des chemins VTT pour votre Garmin, visitez l’article Openrunner : Tracer son parcours pour GPS Garmin (dont Edge 205). Les explications ci-dessous sont assez techniques et ne vous aideront que dans des cas particuliers.

Si comme moi vous aimez planifier des tracés VTT, découvrez (peut être) TCX Converter (compatible Garmin Edge 205).

Entre les outils fournis par Garmin (Training Center…) et ceux de Google (Earth, Map…), ce n’est pas toujours facile de faire rentrer un carré TCX dans un rond KML. Cela dit, des gens biens se sont penchés sur le problème et ont enfanté diverses outils, gratuits.

Ainsi on trouve en ligne GPS Visualizer qui permet de créer des fichier Google Earth à partir de vos exports GPS, mais qui ne fait pas toutes les conversions dont j’ai besoin. Pour ça, j’ai trouvé TCX Converter qui convertira notamment les tracés de Google Earth vers votre GPS.

Je vous explique ma façon de faire les circuits de rando VTT :

  1. Je fais le tracé sur Google Earth à main levée et je l’exporte au format KML.
  2. Je convertis le KML en TCX via le soft
  3. J’importe le TCX dans le Garmin Training Center
  4. J’importe le tracé dans le GPS

Lire la suite…

Catégories :Geek, Sports Étiquettes : , , ,
%d blogueurs aiment cette page :