Archive

Archive for the ‘Développement’ Category

Vous êtes toujours là ? Le blog a déménagé vous savez !?


On a déménagé !

Bonjour à tous ! Il semble qu’une bonne partie d’entre-vous atterrisse toujours sur cette ancienne adresse chez WordPress. Mais vous êtes so yesterday les gens. Ca fait plusieurs mois que le blog est auto-hébergé. 😉

Rejoignez-nous sur blog.northgate.fr. 🙂

LogoNorthgate[2]

Et n’oubliez pas de mettre à jour vos favoris. Au pire, vous pouvez nous liker sur Face de bouc pour être tenu au courant des new news.

Automatiser des commandes ssh depuis Windows avec plink et pscp.

25 janvier 2013 Laisser un commentaire

J’ai trouvé l’exercice rigolo alors je vais vous en parler un peu, ne serait-ce que pour vous faire découvrir deux petits outils bien sympathiques.  😉

Dans mon cas, j’ai un serveur de production temporaire qui n’est pas sauvegardé. Il a beau être bancal, il y a des données précieuses dessus. Alors en attendant, on a décidé de les stocker sur un poste sous Windows qui peut s’y connecter en SSH. C’est là où je suis content de m’être rappelé les deux petits frères de Putty (voir : Se connecter à un NAS Synology en SSH).

Putty est un client SSH, plink est sa version en ligne de commande et pscp est un outil de transfert de fichier en SCP. Avec tout ça, je vais pouvoir initier une sauvegarde des bases et les rapatrier. J’ai tout d’abord créé un script bash de sauvegarde et ensuite, j’ai créé un batch sous Windows qui exécute le script à distance et récupère les dumps.

@echo off
echo --------------------------------------------------------
echo Requesting remote backup... ----------------------------
echo --------------------------------------------------------
D:\TOOLS\plink.exe 192.168.0.1 -l moi -pw passwd sh /opt/scripts/backup_db.sh
echo --------------------------------------------------------
echo Retrieving backups to local host... --------------------
echo --------------------------------------------------------
D:\TOOLS\pscp.exe -l moi -pw passwd 192.168.0.1:/opt/backups/* D:\BACKUPS_PROD\
echo --------------------------------------------------------
echo Done.

Ces petits outils sont très pratiques pour des situations telles que celle-ci. Si vous voulez les télécharger, c’est sur le site de l’éditeur de Putty qu’il faudra chercher.

Die SASS, you son of Satan!

2 janvier 2013 2 commentaires

Cet article s’adresse à un public de développeurs web, vous êtes prévenu. 😉 Aujourd’hui, plutôt que d’encenser un outil, je vais vous en déconseiller un.

sassDans mon périple à la découverte de Liferay, j’ai rencontré SASS. Cet outil a pour but de vous simplifier la vie en ajoutant des syntaxes supplémentaires aux feuilles de styles. Il est par exemple possible de :

Ca a l’air pratique n’est-ce pas ? Sauf qu’en réalité, SASS (dans mon cas) est traité lors du build d’un war et il l’est encore une fois placé sur le serveur. Le résultat : un temps de traîtement d’1s par css lors du build et des css qui peuvent provoquer des erreurs côté serveur (inédit). Autre constat, SASS trouble les développeurs qui ne savent pas qu’il y a de la syntaxe SASS dans un fichier *.css. Il leur faut un petit temps de formation.

SASS m’apporte donc un gain extrêmement minime en regard de ses inconvénients. Comme c’est en place par défaut sur Liferay, je me sers des variables, mais je m’y limite. Un outil de développement ne doit pas apporter plus de complexité qu’il ne résout de problèmes. Peut être que dans des situations particulières de css complexes (et encore, de telles css se simplifient), SASS peut aider. Mais là il me sort par les yeux.

Et puis le fait que SASS signifie modestement « Syntactically Awesome Stylesheets » m’a achevé…

%d blogueurs aiment cette page :