Archive

Archives d’un auteur

Vous êtes toujours là ? Le blog a déménagé vous savez !?


On a déménagé !

Bonjour à tous ! Il semble qu’une bonne partie d’entre-vous atterrisse toujours sur cette ancienne adresse chez WordPress. Mais vous êtes so yesterday les gens. Ca fait plusieurs mois que le blog est auto-hébergé. 😉

Rejoignez-nous sur blog.northgate.fr. 🙂

LogoNorthgate[2]

Et n’oubliez pas de mettre à jour vos favoris. Au pire, vous pouvez nous liker sur Face de bouc pour être tenu au courant des new news.

Avancement de la migration du blog (màj : 03/06/2013)


Avec la migration du serveur, il risque d’y avoir moins de posts ces temps-ci.

Pour rappel, n’oubliez pas de mettre à jour vos liens si vous en avez encore en sypnga.wordpress.com. Il faut utiliser northgate.fr à présent.

  • Nouveau blog : online.

Mais voici un état de l’avancée :

  • √ Accès au serveur.
  • √ Installation de WordPress.
  • Configuration de base de WordPress.
  • √ Installation du thème.
  •  Installation de Akismet et Jetpack.
  • √ Configuration des URLs réécrites.
  • √ Import des données du blog WP.com.
  •  Migration du domaine.
  •  Mise en ligne.
  •  Finition.

Le nouveau blog est paramétré et en ligne, vous n’avez plus rien à faire ici. Filez, allez ouste, allez sur blog.northgate.fr. 😉

Catégories :A voir

Message de service, message de service.


Bonjour à toutes et à tous !

On feeeeeerme !

Il va y avoir un peu de changement sur le blog car si tout va bien, il va changer d’hébergeur pour rallier un mastodonte surdimensionné avec tout plein de coeurs et un débit de folaille. Cette fois, le site sera 100% indépendant, et si vous voyez de la pub, ce sera moi qui empocherai la dizaine de roubles annuel générée. A moi la fortune ! Bon, en fait, ça payera même pas l’hébergement, mais on s’en balance, c’est le voyage qui est intéressant, pas la destination.

Ouverture prochaine !

Pour vous, ça ne changera pas grand chose, mais assurez-vous que vous n’avez plus de liens en spynga.wordpress.com qui traînent. Cette adresse restera accessible auprès de WordPress, mais ne vous redirigera pas vers le nouvel hébergeur. N’utilisez que les liens en northgate.fr.

Il faudra peut être rattacher des flux rss ou ce genre de chose, mais je vais tâcher de faire une belle installation avant de vous balancer sur le nouveau site.

100% indépendant. Je vais enfin pouvoir publier les pires articles jamais vus sur le oueb. Mouhahahaha !
Ah non, merde, v’là le CSA…

Catégories :A voir

Internet vs. CSA

28 mai 2013 3 commentaires

Neutralité du Net. Tous les bits sont créés égaux. Ce n'est pas seulement une bonne idée, ça devrait être la loi.

Neutralité du Net. Tous les bits sont créés égaux.
Ce n’est pas seulement une bonne idée, ça devrait être la loi.

Très court article en forme de coup de gueule suite à l’article Label et régulation, le CSA déjà prêt pour le grand nettoyage du Net publié par PC INpact.

Je n’ai pas demandé grand chose à ce gouvernement. Il peut s’amuser avec des petites avancées sociales comme le mariage gay ou le droit de vote des étrangers, ça met un peu d’ambiance. Par contre, s’il confie Internet aux censeurs du CSA, ça va chier. Ces vieux schnocks d’une autre ère se moquent éperdument des principes du Net et remettront explicitement en cause la Neutralité du réseau, déjà si difficile à faire admettre.

La neutralité du Net est un principe fondateur d’Internet qui garantit que les opérateurs télécoms ne discriminent pas les communications de leurs utilisateurs, mais demeurent de simples transmetteurs d’information. Ce principe permet à tous les utilisateurs, quelles que soient leurs ressources, d’accéder au même réseau dans son entier. Or, la neutralité est aujourd’hui remise en cause à mesure que les opérateurs développent des modèles économiques qui restreignent l’accès à Internet de leurs abonnés, en bridant ou en bloquant l’accès à certains contenus, services ou applications en ligne (protocoles, sites web, etc.), ainsi qu’en limitant leur capacité de publication.

Source : la Quadrature du Net.

Ca, ça ne me fait pas vraiment rire car notre Président avait promis une réforme de l’Hadopi qui s’augure sous la forme d’une trahison. A suivre.

Catégories :Actualité Étiquettes :

La X-Box One, c’est d’la merde ? Vous reverrez vos positions ^^

26 mai 2013 5 commentaires

Troll de TroyC’est marrant, Internet est plein de commentaires rageux sur les faits que :

  • Microsoft va ouvrir un store comme Steam, mais en satanique,
  • Ils vont ajouter une fonctionnalité « salon multimédia », les hérétiques (la moquerie du moment : MS apporte la TV dans la TV),
  • Le Kinect ne s’éteindra pas et vous espionnera,
  • la PS4 sera vachement mieux,
  • La manette de la X-Box ne change pas,
  • Microsoft va tuer le marché de l’occasion,
  • etc.

Oublié votre Xbox One et votre big brother personnel et passer donc chez Sony ou sur PC vous allez me remercier.

Je m’attarderai un peu sur tous ces dessins humoristiques qui illustrent un même message : « La PS4 sera vachement mieux parce que ce sera une console qui fera rien que du jeux vidéo ! » Mais enfin, pauvre résidu de déjection de mormon scatophile, rappelle-toi que :

  • 1. ce n’est pas parce qu’une console fait moins de choses qu’elle est meilleure (Y’a qu’à prendre l’exemple des Macs), et
  • 2. Aucune information digne de ce nom n’a filtré sur la PS4. Tout juste suppose-t-on qu’elles ont un matériel assez proche.

Forts de ces non-informations, les joueurs répondent toutefois à des sondages leur demandant de choisir leur console next next gen favorite. Le résultat est amusant : depuis l’annonce de la One, la PS4 remporte 64% des envies contre 11% pour la X-Box. Du coup, j’ai vraiment hâte d’une chose, c’est que la PS4 soit présentée. J’aimerais qu’elle soit juste une PS3 boostée. J’aimerais qu’elle intègre les mêmes mécanismes anti-occasion / anti-piratage. Et surtout, j’aimerais voir la tête dépitée des dévots de Sony.

Les Xbros vont rager, regardez sa http://www.gamespot.com/twitter-battle/xbox-vs-ps4/

En parlant de spéculation, ce sont surtout les marchés qui ont bougé. Lors de l’annonce, il n’y a pas que les joueurs qui ont été déçus : les investisseurs aussi. L’action de Sony a pris 10% le 22 mai. Impressionnant, non ? Et pourtant, je le martèle, on sait peau d’zob sur la PS4.

Mon plan pour implanter Phil Harrison* chez Microsoft pour saboter la XBOX ONE fonctionne à merveille ! Kaz Hirai, CEO de Sony.

Ca me rappelle la sortie de la première X-Box. Combien d’entre vous ont prédit une mort née à la console de Microsoft, et combien en ont finalement acheté une ? Perso, je prends les paris. On sait que l’homogamerus a ses rites, ses favoris, ses idées toutes faites et que l’Internet ne véhicule pas que le savoir des hommes de bon sens.  Alors on en reparle dans quelques mois, mais je vous prédis un bel avenir pour la X-Box. 🙂

Il n’est pas trop tard pour agir, à plus de six mois de la sortie de la console, c’est donc maintenant qu’il faut lancer une campagne internationale d’un appel au boycott pour la Xbox One. Beaucoup, mais vraiment beaucoup de gens, sont contre cette interdiction de jouer à des jeux d’occasion, notamment en temps de crise.

Je suis quand même un peu de mauvaise foi, parce qu’on a un peu d’info sur ce que la One et la PS4 auront dans le ventre, mais on sait que les stratégies et cibles sont différentes. Microsoft a dit : « Nous n’avons volontairement pas ciblé les meilleurs graphismes. Nous avons plus visé le divertissement au sens large. Et nous l’avons fait avec intelligence. » Ce qui se résume à : hé les gars, on ne peut plus se fier à la puissance brute. Alors regardez ce qu’on fait et choisissez ce qui vous plait. Je suis d’accord (mais bizarrement, c’est celui qui en a une 10% plus petite qui le dit).

Quant à moi, ma patrie c’est le PC. Je vous laisse dans votre guerre et je rentre à ma maison. 🙂

* : Phil Harrisson est la personne par qui la polémique sur le dispositif anti-occasion est arrivée.

100 000 !?


100000Hello tout le monde. Depuis que le blog existe, on a toujours eu à coeur de partager nos conneries et nos coups de cœur sans objectif de « rentabilité ». Ca n’a pas empêché 100 000 d’entre vous de passer nous voir. Même si officiellement on s’en fout royalement, ça fait toujours plaisir. Donc, officieusement, merci à ceux qui nous suivent. ^^

Catégories :Contenu original

Bioshock Infinite


Bannière bioshock infinite

Après deux Bioshocks très réussi en 2007 et 2010, le studio Irrational Games s’est mis en tête de développer un nouveau FPS qui cette fois ne se passerait plus sous l’eau, mais dans les cieux. Ainsi est né le projet Bioshock Infinite mettant en scène Booker Dewitt, une sorte de détective chargé de retrouver une fille prisonnière de Columbia, une ville flottante qui, comme Rapture, s’est émancipée des Etats Unis.

Booker DeWitt
Vous incarnez Booker DeWitt, un ancien détective de l’agence Pinkerton. Confronté à des dettes importantes, vous vous trouvez dans l’obligation d’accepter une dernière mission: rejoindre la ville disparue de Columbia pour y retrouver une jeune femme et lui faire quitter la ville saine et sauve.

D’ailleurs, j’ai trouvé que les deux environnements se ressemblaient beaucoup. On retrouve la critique du libéralisme à outrance (que certains prennent au premier degré) et tout ce qui faisait le gameplay du premier jeu : les distributeurs de goodies, la fouille (fastidieuse) de tout cadavre et conteneur pour trouver pognon et armes, les plasmides remplacées par des toniques, les armes classiques à tout FPS, des Big Daddies like, des messages audio, etc. Différence majeure toutefois, on évolue maintenant en environnement ouvert. Le ciel, c’est bien ce qui manquait à Rapture : c’est un plaisir de se balader dans les nuages ! Un plaisir aussi de monter sur les rails qui vous emmènent vous balader dans les airs façon grand huit. 🙂

Elizabeth
Elizabeth est prisonnière de Columbia depuis son enfance. Elle ne connaît du monde que les pièces où elle vit et son geôlier, une imposante créature appelée « Songbird ». Alors qu’elle est enfin libérée par Booker DeWitt, Elizabeth se retrouve perdue dans la ville et assaillie de questions. Qui l’a emprisonnée? Pourquoi? D’où lui viennent ses pouvoirs? Et comment s’est-elle retrouvée au centre du conflit qui déchire Columbia?

Côté histoire, je n’ai pas trop envie de vous spoiler, mais je peux vous dire que les nombreuses cinématiques et l’accompagnement de la demoiselle contribuent beaucoup à l’immersion. En vieillissant, je n’ai plus envie d’un jeu dans lequel je bute gratuitement du méchant. Il me faut un petit scénar qui va bien, qui justifie mes tueries. Et là, je suis servi. Rhooo, je me retiens vraiment de parler de l’histoire. ^^

Songbird
Songbird est la créature qui remplit à la fois les fonctions de geôlier, de protecteur et de compagnon d’Elizabeth. Une fois Elizabeth libérée par Booker, Songbird fera tout ce qui est en son pouvoir pour lui faire retrouver sa prison.

La qualité de l’ensemble m’a impressionné : les doubleurs français sont excellents, les décors, la musique, l’IA des personnages, l’originalité des ennemis, les failles, l’interface… Pas étonnant que le jeu ait emporté un score de 94 sur Metacritic qui le place au panthéon !

Columbia
La ville de Columbia fut construite par le gouvernement américain à la fin du XIXe siècle afin d’accueillir une exposition universelle dans les airs. La ville voyagea de continent en continent, preuve irréfutable du succès de l’expérience américaine. Mais à l’insu de tous, Columbia était aussi une « étoile de mort », lourdement armée dans le plus grand secret. Suite à des querelles politiques, Columbia fit sécession de l’Amérique et la ville disparut. Personne ne sait comment l’atteindre.

Personnellement, j’ai vraiment kiffé ma race. A part un cerveau en forme pour comprendre l’intrigue, je n’ai pas la moindre critique à formuler. Je me suis surpris à m’extasier devant le soin apporté aux détails. Si vous avez aimé Bioshock et que vous avez un peu tiqué sur son atmosphère étouffante, voilà de quoi vous faire plaisir. 🙂

Si je devais donner une note ? Ré !

—————–

Lorsque le studio commence à communiquer sur le jeu, il n’est manifestement pas fixé sur le scénario qui va rendre crédible une ville flottante. Comme on le voit dans la vidéo suivante, les buildings flottent alors grâce à des ballons, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui.

Et si vous voulez en savoir plus sur les clins d’oeil du jeu, voici une petite vidéo en anglais :

Si vous êtes arrivé jusqu’ici et que vous voulez enfin comprendre toute la fin de Bioshock Infinite, c’est par ici !

%d blogueurs aiment cette page :