Accueil > A voir, J'aime, Jeux vidéo > Bioshock Infinite

Bioshock Infinite


Bannière bioshock infinite

Après deux Bioshocks très réussi en 2007 et 2010, le studio Irrational Games s’est mis en tête de développer un nouveau FPS qui cette fois ne se passerait plus sous l’eau, mais dans les cieux. Ainsi est né le projet Bioshock Infinite mettant en scène Booker Dewitt, une sorte de détective chargé de retrouver une fille prisonnière de Columbia, une ville flottante qui, comme Rapture, s’est émancipée des Etats Unis.

Booker DeWitt
Vous incarnez Booker DeWitt, un ancien détective de l’agence Pinkerton. Confronté à des dettes importantes, vous vous trouvez dans l’obligation d’accepter une dernière mission: rejoindre la ville disparue de Columbia pour y retrouver une jeune femme et lui faire quitter la ville saine et sauve.

D’ailleurs, j’ai trouvé que les deux environnements se ressemblaient beaucoup. On retrouve la critique du libéralisme à outrance (que certains prennent au premier degré) et tout ce qui faisait le gameplay du premier jeu : les distributeurs de goodies, la fouille (fastidieuse) de tout cadavre et conteneur pour trouver pognon et armes, les plasmides remplacées par des toniques, les armes classiques à tout FPS, des Big Daddies like, des messages audio, etc. Différence majeure toutefois, on évolue maintenant en environnement ouvert. Le ciel, c’est bien ce qui manquait à Rapture : c’est un plaisir de se balader dans les nuages ! Un plaisir aussi de monter sur les rails qui vous emmènent vous balader dans les airs façon grand huit.🙂

Elizabeth
Elizabeth est prisonnière de Columbia depuis son enfance. Elle ne connaît du monde que les pièces où elle vit et son geôlier, une imposante créature appelée « Songbird ». Alors qu’elle est enfin libérée par Booker DeWitt, Elizabeth se retrouve perdue dans la ville et assaillie de questions. Qui l’a emprisonnée? Pourquoi? D’où lui viennent ses pouvoirs? Et comment s’est-elle retrouvée au centre du conflit qui déchire Columbia?

Côté histoire, je n’ai pas trop envie de vous spoiler, mais je peux vous dire que les nombreuses cinématiques et l’accompagnement de la demoiselle contribuent beaucoup à l’immersion. En vieillissant, je n’ai plus envie d’un jeu dans lequel je bute gratuitement du méchant. Il me faut un petit scénar qui va bien, qui justifie mes tueries. Et là, je suis servi. Rhooo, je me retiens vraiment de parler de l’histoire. ^^

Songbird
Songbird est la créature qui remplit à la fois les fonctions de geôlier, de protecteur et de compagnon d’Elizabeth. Une fois Elizabeth libérée par Booker, Songbird fera tout ce qui est en son pouvoir pour lui faire retrouver sa prison.

La qualité de l’ensemble m’a impressionné : les doubleurs français sont excellents, les décors, la musique, l’IA des personnages, l’originalité des ennemis, les failles, l’interface… Pas étonnant que le jeu ait emporté un score de 94 sur Metacritic qui le place au panthéon !

Columbia
La ville de Columbia fut construite par le gouvernement américain à la fin du XIXe siècle afin d’accueillir une exposition universelle dans les airs. La ville voyagea de continent en continent, preuve irréfutable du succès de l’expérience américaine. Mais à l’insu de tous, Columbia était aussi une « étoile de mort », lourdement armée dans le plus grand secret. Suite à des querelles politiques, Columbia fit sécession de l’Amérique et la ville disparut. Personne ne sait comment l’atteindre.

Personnellement, j’ai vraiment kiffé ma race. A part un cerveau en forme pour comprendre l’intrigue, je n’ai pas la moindre critique à formuler. Je me suis surpris à m’extasier devant le soin apporté aux détails. Si vous avez aimé Bioshock et que vous avez un peu tiqué sur son atmosphère étouffante, voilà de quoi vous faire plaisir.🙂

Si je devais donner une note ? Ré !

—————–

Lorsque le studio commence à communiquer sur le jeu, il n’est manifestement pas fixé sur le scénario qui va rendre crédible une ville flottante. Comme on le voit dans la vidéo suivante, les buildings flottent alors grâce à des ballons, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui.

Et si vous voulez en savoir plus sur les clins d’oeil du jeu, voici une petite vidéo en anglais :

Si vous êtes arrivé jusqu’ici et que vous voulez enfin comprendre toute la fin de Bioshock Infinite, c’est par ici !

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :