Accueil > Actualité, Contenu original, Ethique, Geek, Humeur, J'aime > C’est beau un Anonymous

C’est beau un Anonymous


Internet est précieux, on ne le répétera sans doute jamais assez. C’est un médium unique en son genre qui donne à tous le même pouvoir : celui de s’exprimer et de répondre. C’est inimaginable à la télévision et pourtant, voilà qu’un outil donne aux gens de quoi échanger sans entrave. Il y a là de quoi voir émerger une conscience politique qui a tendance à disparaître dans la « vraie vie ».

Si on a l’impression que le peuple est obsolète aux urnes, il ne l’est peut-être pas sur la toile où aujourd’hui les DDOS ont plus d’impact que les grèves.

Armé d’Internet, le peuple a les moyens de s’unir derrière une (ou plusieurs) idéologie et de faire face à son représentant pas toujours fidèle qu’est le gouvernement. C’est ce qui se passe pour la première fois avec un certain succès aux Etats-Unis ou une bande de gus dans un garage a réussi à botter les lois liberticides SOPA/PIPA en touche.

Alors, en réalité ce n’est pas seulement « une bande de gus » car les majors du phonogramme ont réveillé les géants de la Silicon Valley sans lesquels la voix des « gus » aurait été bien plus étouffée. Rien de tel qu’un lobby plus puissant pour en contrer un autre. C’est moche, mais efficace.

Cela dit, en marge de Wikipedia, Google et Microsoft, cette petite voix prend du coffre et il se forme pour la première fois des embryons de conscience du web : je pense notamment à Wikileaks, mais plus récemment aux Anonymous. Enfantés par Internet, je trouve super fendard de voir la naissance d’une « nouvelle forme de vie » anarchique qui apprend et qui suit une vague idéologie (à laquelle, j’adhère bêtement ^^). C’est une communauté pacifiste, anonyme, active qui a une propriété que je trouve à la fois magnifique et dangereuse : ils sont tout le monde et personne. Comme une hydre, coupez une tête, il en repousse deux autres (brrr). Si j’osais, je dirais que les Anonymous ont quelque chose des Résistants.

Jusqu’ici, je les trouve beaux. Comme les contributeurs de Wikipedia, j’espère que la majorité des Anonymous sont bons. Je suis optimiste, mais je me demande ce que va devenir un groupe dont la nature est si instable.

Les Anonymous devront sans doute affronter des démons intérieurs. Après tout, ils sont supposés nous refléter nous, des gens qui aspirent à la justice, une alternative libre aux gouvernements peut-être. Qui vivra verra, je suis très curieux et je vais tâcher de les suivre de plus près. On va bien se marrer 😉

« When the people fear their government, there is tyranny; when the government fears the people, there is liberty.  »
Thomas Jefferson

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :